Séminaire 2013

Séminaire du 6 septembre 2013

Evaluation de l’information et identité numérique :
quels enjeux de formation,  quelle didactique, quels apprentissages ? 

Séminaire commun GRCDI – Equipe de l’ESPE Rouen

 

Matinée : 10 h – 12 h 30

  •  Ouverture du séminaire par Eric Delamotte (Université de Rouen) et Alexandre Serres (URFIST de Rennes)
  •  Jean-François Rouet, Directeur de recherche au CNRS, membre du CERCA (Centre de Recherches sur la Cognition et l’Apprentissage), Université de Poitiers :
    • Titre de l’intervention : « L’évaluation comme élément de la maîtrise de la lecture : de l’analyse des processus cognitifs à l’intervention pédagogique. »
    • Résumé : « Dans cet exposé, j’envisage l’évaluation comme un processus participant à la maîtrise de la compréhension en lecture. Je présenterai tout d’abord une rapide discussion de la notion même de maîtrise de la lecture, avant de présenter quelques données d’observation et d’expérimentation réalisées auprès d’élèves de l’enseignement primaire et secondaire. Nos observations indiquent que du point de vue cognitif l’évaluation de l’information écrite est un processus complexe qui présuppose un ensemble de connaissances relatives aux mécanismes de production et d’organisation des textes, ainsi qu’une bonne capacité de contrôle attentionnel. A partir de ces constats je discuterai les pistes d’intervention pédagogique concernant les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. »
    • Indications bibliographiques :
      • Rouet, J.-F. (à paraître). La compréhension de l’écrit : Un ensemble complexe d’habiletés spécifiques. In J. David et C. Royer (Dir.) L’apprentissage  de la lecture : convergences, innovations, perspectives ». Bern-Paris : Peter Lang.
      • Rouet, J.-F. (2012). Ce que l’usage d’Internet nous apprend sur la lecture et son apprentissage. Le Français Aujourd’hui, 178 « L’enseignement des lettres et le numérique ».
      • Rouet, J.-F., Germain, B., & Mazel, I (Dir., 2006). Lecture et technologies numériques. SCEREN, coll. Savoir Livre.
  •  Julien Pierre, Docteur en Sciences de l’information et de la communication, Attaché temporaire d’étude et de recherche, Université de Grenoble Alpes, GRESEC, F-38040 Grenoble, auteur du carnet de recherche scientifique Les Identités numériques :
    • Titre de l’intervention : « Apprendre l’identité numérique : du concepteur à l’usager »
    • Résumé : « Plusieurs travaux signalent une méconnaissance des processus d’identification et de socialisation en ligne. Ces biais touchent conjointement les concepteurs de dispositifs (avec leur propre représentation du social) et les usagers (à travers leur incompréhension des mécanismes informatiques, et économiques, propre au traitement des données personnelles). Néanmoins, des pistes de co-élaboration existent pour rattacher les pratiques sociales et l’ingénierie logicielle, partant du design des applications jusqu’à des dispositifs pédagogiques. »
    • Indications bibliographiques :
      • Pierre J., Le cadre privatif : des données aux contextes. Approche inter-dimensionnelle des enjeux de médiations de la vie privée, thèse de doctorat sous la direction de F. Martin-Juchat, soutenue publiquement le 19/04/2013, Université de Grenoble
      • Pierre J., « De la convergence des sphères publiques, professionnelles et privées », La curation : entre usages individuels et pratiques professionnelles, Documentaliste — Sciences de l’information, vol.49, n°1, 2012, p.29-30
      • Alloing C., Pierre J., « Construire un cadre d’analyse avec les SIC pour comprendre les pratiques et les enjeux de la réputation en ligne (des individus et des organisations) », Actes du XVIIIème congrès de la SFSIC, Rennes, 31/05/2012,

Après-midi : 14 h – 16 h 30

  • Jean-Marc Lange, Maître de conférences en didactique des sciences, HDR en Sciences de l’éducation, Laboratoire CIVIIC, Université de Rouen ;
    • Titre de l’intervention : « Les « Education à … », un ensemble problématique pour l’Ecole : un exemple révélateur, l’éducation au développement durable« 
    • Résumé : « Les « éducations à » prennent leurs sources dans un double mouvement d’incitations internationales et d’une demande régionale d’éducation des générations scolarisées, mouvement qui bouscule les enseignements disciplinaires coutumiers. Cette appellation regroupe un ensemble hétérogène (éducation à la santé, à l’environnement, au développement durable, au risque …, à l’information), dont il y a besoin d’étudier les points communs, les divergences, les complémentarités et les articulations possibles. En s’appuyant sur les travaux menés ces dernières années dans le domaine de l’éducation au développement durable, la communication s’efforcera de contribuer à clarifier les enjeux d’une culture de l’information et à réfléchir aux principes d’une « configuration didactique » pertinente pour celle-ci. Les conséquences pour la formation seront discutées. »
    • Indications bibliographiques :
      • Lange, J.-M. (à paraître). Curriculum possible de l’Education au Développement Durable : entre actions de participation et investigations multiréférentielles d’enjeux. Revue Éducation Relative à l’Environnement – Regards- Recherche – Réflexion.
      • Lange, J.-M. (2012). Education in Sustainable Development: How Can Science Education Contribute to the Vulnerability Perception? Research in Science Education, 42 : 109-127.
      • Lange, J.-M. (2011). Penser l’éducation scientifique en termes de contribution à l’éducation au développement durable : l’exemple des sciences de la vie et de la Terre. Revue des Hautes Ecoles Pédagogiques, 13, 137-156.
  •  Agnès Montaigne, ex-formatrice IUFM Rouen, membre de l’équipe de recherche de l’ESPE Rouen
    • Titre de l’intervention : « Qu’entend-on par « Épistémologie de l’Information-Documentation » ?« 
    • Résumé : Piaget définit l’épistémologie « en première approximation comme l’étude de la constitution des connaissances valables » (Encyclopédie de la Pléiade, 1967), ce que nous désignons ici comme « épistémologie générale ». Les sciences se sont aussi emparées de cette notion pour elles-mêmes, l’épistémologie devient alors la « partie de la philosophie qui a pour objet l’étude critique des postulats, conclusions et méthodes d’une science particulière, considérée du point de vue de son évolution, afin d’en déterminer l’origine logique, la valeur et la portée scientifique et philosophique » (TLF). Nous nous poserons la question de l’épistémologie de l’info-documentation.
  •  Angèle Stalder, doctorante, professeur-documentaliste à Nantes, membre du GRCDI
    • Titre de l’intervention : « La didactique professionnelle : un modèle pour la didactique info-documentaire ?« 
    • Résumé : Dans la perspective de la recherche d’un modèle didactique pour l’information-documentation, pourquoi ne prendrait-on pas appui sur la didactique professionnelle ? Sur quels principes théoriques celle-ci est-elle construite ? Quelles en sont les notions phares ? Lesquelles peut-on utiliser pour penser une didactique de l’information-documentation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *