Archives de catégorie : Publications

Quelle influence des bibliothèques, en tant que dispositifs éducatifs et informationnels, dans l’acquisition des savoir-être ?

Présentation

D’avril à juillet 2017, l’URFIST de Rennes, structure porteuse du GRCDI, a eu le plaisir d’accueillir dans ses murs Marcos de Passos, doctorant brésilien de l’Université de São Paulo.

L’origine (lointaine) de ce séjour doctoral est à chercher dans… les « Douze propositions pour un curriculum info-documentaire » du GRCDI ! En effet, en 2014-2015, les professeurs brésiliens Edmir Perrotti, acteur engagé depuis longtemps dans la recherche sur la culture de l’information au Brésil (il est notamment à l’origine du courant de recherche dit de « l’infoeducaçao »), et Ivete Pieruccini, co-responsables du laboratoire COLABORI, avaient eu connaissance de l’existence et des travaux du GRCDI. Après une prise de contact, ils m’avaient invité pour un séjour de recherche à São Paulo d’une semaine, en novembre 2015. Un accueil formidable, de nombreux contacts, plusieurs conférences, des découvertes et des rencontres passionnantes avaient rythmé ce séjour très court et très intense, au cours duquel j’ai pu faire connaissance avec l’équipe de chercheurs et de doctorants du COLABORI, dont Marcos de Passos. Un partenariat franco-brésilien très fructueux  s’est alors noué à ce moment-là autour de la culture de l’information, entre le COLABORI d’une part et le GRCDI et l’URFIST d’autre part.
Un an plus tard, en novembre 2016, c’était au tour de la partie française de recevoir les collègues brésiliens, à l’occasion du Colloque final de l’ANR Translit, les 7 et 8 novembre 2016. Edmir Perrotti et Ivete Pieruccini étaient invités en France pour un séjour d’une semaine. Edmir Perrotti est intervenu à une table ronde du colloque de l’ANR, sur l’international, et les deux professeurs brésiliens ont pu rencontrer, à Paris puis à Rennes, plusieurs chercheurs français impliqués dans le champ des cultures de l’information.  Un séjour également très riche de rencontres, qui a renforcé nos relations et encouragé plusieurs projets. Parmi ceux-ci figurait l’organisation d’un séjour doctoral à Rennes de Marcos de Passos, doctorant travaillant sous la direction d’Ivete Pieruccini.

Ce séjour rennais s’est donc déroulé pendant plus de trois mois, au cours desquels Marcos de Passos a pu rencontrer les chercheurs du GRCDI (il a participé à deux réunions de travail du groupe), établir des contacts avec d’autres chercheurs, se former dans les stages de l’URFIST et découvrir la réalité française de la recherche dans le domaine des cultures de l’information.
Lors de la première réunion du GRCDI, le 5 mai 2017, Marcos a présenté ses travaux et sa problématique de thèse, et l’idée nous est venue ensuite d’en faire un texte plus abouti. Avec l’aide de Gildas Dimier (qu’il en soit ici remercié !), le texte écrit par Marcos a été corrigé et révisé en français, et j’ai le plaisir de le mettre en ligne sur le Carnet du GRCDI. Au-delà de l’exposé du contexte et de la problématique de thèse de Marcos, ce texte est aussi un témoignage vivant sur la réalité brésilienne et sur les approches spécifiques de la culture de l’information, en vigueur au pays de Paulo Freire. La notion d’appropriation de l’information y tient une place centrale.

Bonne lecture !
Alexandre Serres

____________________________________________________________________________

Quelle influence des bibliothèques, en tant que dispositifs éducatifs et informationnels, dans l’acquisition des savoir-être ?

Marcos Paulo de PASSOS,
doctorant, Université de São Paulo (USP), Brésil

Nous nous proposons d’examiner la relation entre les dispositifs éducatifs et informationnels, comme les bibliothèques, et l’acquisition de « savoir-être », au regard des processus et des dynamiques que ces dispositifs exercent dans l’appropriation de l’information. A cet effet, nous fondons notre analyse proche du concept de « savoir-être », selon la terminologie employée dans la littérature francophone, qui implique une dimension axiologique des apprentissages, dont la relation au savoir participe de la construction d’attitudes et de valeurs chez l’individu.

Notre proposition d’étude trouve son origine dans deux expériences professionnelles, en qualité de bibliothécaire dans le Centro Educacional Unificado (CEU) de São Paulo (photos 1 et 2) et de doctorant dans l’Estação do Conhecimento Einstein (ECE) du quartier de Paraisópolis (photos 3 et 4), l’un des plus pauvres de cette même ville.

Continuer la lecture

« L’EMI en partage » : texte, support et cartographies en ligne

Comme annoncé lors du 10ème Congrès de la FADBEN, « Enseigner – apprendre l’information-documentation : Approches didactiques et démarches pédagogiques pour développer la culture de l’information des élèves », qui s’est tenu à Limoges les 9-10-11 octobre, voici la publication du support de notre communication, ainsi que de notre matériau de recherche.
Mise à jour du 26 octobre : Le texte intégral est  également désormais en ligne sur ArchiveSic.

Pour résumer notre intervention : « L’EMI en partage : essai de cartographie des acteurs » :

A qui appartient l’EMI ? Depuis son inscription dans la Loi de Refondation de l’Ecole en juillet 2013, l’Education aux Médias et à l’Information a donné lieu à des publications, des définitions, des prises de positions, des approches différentes de plusieurs types d’acteurs. Ces divers acteurs (organismes officiels, institutions, associations professionnelles, chercheurs, formateurs, militants…), chacun porteur d’une certaine légitimité, s’inscrivent dans des stratégies, des réseaux, des relations multiples, parfois en convergence, parfois en divergence, voire en opposition. Et au fur et à mesure de son institutionnalisation (notamment avec sa récente inscription officielle dans les nouveaux programmes du collège), il est probable que l’EMI deviendra un objet croissant de controverses, mais aussi un nouvel « acteur-réseau » du monde éducatif, c’est-à-dire, selon le sens donné par Bruno Latour à ce concept, un réseau hétérogène d’acteurs et d’actants, devenu lui-même un acteur global, redessinant autour de lui de nouvelles configurations, de nouveaux réseaux, de nouvelles alliances.

A partir d’une étude inspirée de l’approche de “l’acteur-réseau” (Latour-Callon), notre recherche a tenté d’apporter quelques éclairages sur l’EMI, appréhendée ici comme un ensemble d’acteurs et d’actants mobilisés autour d’une thématique commune. Cette approche, fondée, entre autres, sur le principe de “neutralité de l’observateur”, consiste à enregistrer, observer et décrire, si possible dans les mêmes termes, la liste, forcément hétérogène, des acteurs humains et “non-humains” (organisations, textes, dispositifs socio-techniques …) et le réseau de leurs relations.

Pour cartographier les acteurs de ce domaine en émergence, nous avons suivi une démarche marquée par les étapes suivantes :
– la collecte et la constitution d’un corpus de ressources sur le web ;
– l’affinement, la description, le traitement de ce corpus ;
– le paramétrage et la production des cartographies ;
– l’interprétation des résultats de celles-ci.

Trois outils ont été successivement utilisés :
– le premier est le gestionnaire de signets Diigo, pour commencer à constituer un premier noyau du corpus de sites et de ressources web ; un « Groupe » privé a été créé pour l’occasion ;
– le deuxième est un outil permettant la constitution semi-automatique de corpus et l’établissement d’une cartographie des liens entre sites ; il s’agit de Hyphe, outil développé par le MediaLab de SciencesPo, et accessible en version démo sur le web. Nous profitons de l’occasion pour remercier Mathieu Jacomy et Benjamin Ooghe-Tabanou qui nous ont apporté aide et réconfort et nous ont permis de récupérer nos données perdues, après une remise à jour du serveur ;
– et le troisième est un outil de cartographie et de visualisation, qui connaît un certain succès dans les milieux de la recherche : Gephi, outil en open source. Là aussi, nous tenons à remercier Simon Le Bayon, qui nous a apporté son aide lors de la réalisation de nos premières cartes.

Ce travail a revêtu pour nous un double intérêt :
– d’une part, par rapport aux résultats tout d’abord. Il nous a permis de cartographier un domaine en émergence sur le web, d’en saisir les acteurs, de pouvoir s’y repérer et y naviguer, avec pour postulat l’idée que l’EMI, au-delà de ses controverses, est un nouveau territoire éducatif en partage, né avant tout d’une volonté institutionnelle forte, portée par des acteurs intermédiaires et médiateurs et que certains acteurs professionnels s’approprient en contribuant au bornage dudit territoire ;
– d’autre part, par rapport à la méthodologie de recherche ensuite. Il nous a permis d’appréhender la cartographie web, nouvelle méthode de recherche en SHS qui prend appui sur deux types d’outils, l’un pour explorer le web, l’autre pour le représenter et qui comporte une dimension intrinsèquement heuristique. Les cartographies produites avec Gephi ont permis la mise en visibilité d’un réseau d’acteurs mais ouvrent aussi des pistes de recherche.

Conformément à notre engagement lors du Congès Fadben, et par adhésion aux valeurs du Libre Accès et de l’ouverture des données de recherche, nous mettons donc tous les fichiers à disposition pour que ce travail puisse être repris, examiné, critiqué et prolongé.

Vous trouverez ainsi :
le texte de la communication
le support ppt de l’intervention ;
8 fichiers PDF, accessibles à partir du support ppt ;
le fichier Excel du corpus (les 233 entités web, avec leurs qualifications) ;
le fichier GEXF du corpus (si des praticiens de Gephi veulent refaire des cartographies).

Elisabeth Schneider, Alexandre Serres, Angèle Stalder

Le rapport de synthèse du GRCDI

Nous l’avions annoncé ici pour la fin de l’année scolaire, nous l’avons terminé pour cette rentrée et nous le diffusons enfin : le rapport de synthèse du GRCDI. Intitulé « Culture informationnelle et didactique de l’information. Synthèse des travaux du groupe de recherche 2007-2010« , ce rapport a mobilisé le groupe pendant plus d’une année et nous sommes particulièrement heureux de le voir terminé et accessible.

Il a un double statut, reflétant la nature du GRCDI : à la fois partie prenante du rapport global de l’ERTé « Culture informationnelle et curriculum documentaire« , dont le GRCDI est l’une des extensions pour les régions de l’Ouest, et rapport d’un groupe de recherche autonome, appelé à continuer ses travaux.
Nous l’avons fait à partir de notre corpus de publications depuis 2007 (environ 130), en tâchant d’en faire une synthèse, organisée autour de trois grandes entrées :

l’émergence de la culture informationnelle et de  la didactique de l’information : quelle est la réalité (notamment bibliométrique) de ce phénomène de la  culture informationnelle, quels sont les principaux repères sur la montée en puissance de la didactique de l’information… ;

les approches : aussi bien la culture informationnelle que la didactique de l’information sont des problématiques complexes, donnant lieu à une multiplicité d’approches, de conceptions différentes, parfois antagonistes. Sans exhaustivité, et en nous fondant sur nos propres travaux, nous avons tenté de rendre compte  de  cette diversité.

les questions : toujours en nous basant sur les travaux du GRCDI, nous avons cherché également à identifier les  questions vives , les principaux problèmes et les pistes de recherche à explorer dans la culture informationnelle comme dans la didactique de l’information.

Enfin le GRCDI, composé de plusieurs chercheurs et spécialistes de la didactique de l’information, s’est toujours intéressé de près à la question du curriculum ; et il nous a paru indispensable, à un certain moment de notre travail de synthèse, de compléter ce rapport par des  propositions, des recommandations. S’il est toujours intéressant de faire un état des lieux de la réflexion, il est également nécessaire, selon nous, d’avancer des propositions, et de tenter de faire avancer le débat collectif sur la formation des élèves à l’information.

Le rapport de synthèse se termine  donc par un ensemble de « Douze propositions du GRCDI pour l’élaboration d’un curriculum info-documentaire « . Précédées d’une introduction de  Pascal Duplessis, qui rappelle les enjeux, les objectifs et les différentes approches du curriculum en général, nos propositions ont été longuement débattues au sein du groupe et traduisent une vision collective d’un curriculum info-documentaire.

Selon la définition de Pascal Duplessis, « le curriculum est un plan d’actions éducatives structuré et formellement prescrit qui, dans le cadre d’une politique éducative,  a pour fonction de permettre la transmission effective d’un capital  de   connaissances  données à un public ciblé. »
Précisons donc d’emblée, comme cela est développé dans l’introduction, que les propositions du GRCDI ne visent absolument pas à la fourniture, clés en mains, de ce  curriculum de l’information-documentation, qui reste à construire. Il s’agit plutôt de propositions visant au défrichage du terrain, à l’identification des conditions et des  moyens d’élaboration, voire au tracé des fondations… De toute évidence, la construction de ce curriculum ne revient pas aux acteurs de la recherche, qui n’ont d’autres buts que  d’essayer d’éclairer ce chantier.

Sur la diffusion de  ce rapport :

– le Rapport de  synthèse  complet est disponible sur l’archive ouverte ArchiveSic (et donc sur HAL) : http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00520098/fr/

– vous trouverez ici en libre accès, et en format PDF, nos 12 propositions avec l’introduction de  Pascal Duplessis.

Vos commentaires, vos remarques et vos critiques sont attendus !

Les textes de la table ronde du Congrès de la FADBEN

 

Plusieurs membres du GRCDI sont intervenus au dernier congrès de la FADBEN, notamment pour la table ronde du 29 mars, animée par Jean-Louis Charbonnier, sur « Les savoirs en information-documentation : recherches, développement actuel et perspectives d’acquisitions scolaires ».

Afin de mieux faire connaître notre réflexion et pour prolonger les débats, souvent vifs, entamés lors du congrès, nous avons décidé de mettre en ligne sur le site du GRCDI les textes complets de ces trois interventions :

Agnès Montaigne et Nicole Clouet : « Explorer le champ des savoirs info documentaires en formation PLC2 documentation »
texte_fadben_montaigne-clouet

Pascal Duplessis : « Trois obstacles à l’idée d’une discipline de l’Information-documentation »
texte_fadben_duplessis

Alexandre Serres : « Culture et didactique informationnelles : quelles relations ? »
texte_fadben_serres

 

Bonne lecture !