Archives de catégorie : Editorial

Un tournant pour le GRCDI

Créé en 2007, le GRCDI (Groupe de Recherche sur les Cultures et la Didactique de l’Information) est devenu, au fil des ans, un groupe de recherche actif et reconnu, notamment dans le monde des professeurs-documentalistes et des filières Documentation des ESPé. Le lecteur trouvera sur ce carnet une présentation complète du groupe (historique, objectifs, composition…), ainsi que nos principales propositions et publications. Après huit années d’intenses activités, nous avons décidé une double évolution :

– d’une part, demander l’ouverture d’un carnet de recherche sur la plateforme Hypothèses, afin de mieux nous inscrire dans le paysage des SHS, développer notre visibilité scientifique et pérenniser nos travaux et publications sur une plateforme reconnue. Tous les contenus de notre ancien blog, jusqu’alors disponibles sur un serveur indépendant, ont donc migré cet été sur Hypothèses, et ce carnet, qui sera alimenté collectivement, marque pour nous un nouveau départ ;

– d’autre part, opérer un petit changement, discret et symbolique, dans le nom même du groupe, avec le passage au pluriel de « la » culture de l’information. Ceci est une façon d’accompagner l’évolution actuelle du champ de recherche consacré à ces cultures et à la notion de translittératie. Après tout, le GRCDI n’a-t-il pas joué un rôle pionnier, dès son premier séminaire de septembre 2007, en mettant l’accent sur les convergences et divergences entre les trois cultures de l’information (infodoc, médias, informatique) ? Beaucoup de chemin a été parcouru depuis, le thème de la translittératie fait l’objet actuellement de projets de recherche reconnus (notamment le projet ANR Translit, auquel participent plusieurs membres du groupe), et l’heure est plus que jamais aux approches transversales, intégrant toutes les cultures de l’information. Pour sa part, le GRCDI continuera sa réflexion sur ces croisements des cultures et des éducations à l’information, aux médias, au numérique, à l’informatique, à partir du regard spécifique de l’information-documentation.

Aujourd’hui, l’heure est à l’institutionnalisation de l’EMI (Education aux Médias et à l’Information), avec son inscription dans la Loi de Refondation de l’école et dans les futurs programmes scolaires du collège. Quoi que l’on pense de ses contenus, de ses modalités pédagogiques et des nombreuses ambiguïtés qui l’entourent, cette intégration officielle de l’EMI dans les programmes est une étape importante dans la (déjà !) longue histoire de ce mouvement de fond, qui défend depuis plusieurs décennies la nécessité de former les élèves et les étudiants à la culture de l’information et des médias. A sa modeste place, le GRCDI a été l’un des acteurs de ce mouvement, en défendant la nécessité d’un véritable enseignement info-documentaire, pour lequel nous avons fait en 2010 « Douze propositions pour l’élaboration d’un curriculum info-documentaire« . Ces « douze propositions » ont fait l’objet, depuis, de nombreuses références et citations, elles ont inspiré plusieurs travaux de la FADBEN, de l’ANDEP, de syndicats enseignants. Elles ont obtenu récemment un début de reconnaissance officielle, avec l’audition en 2014 du GRCDI par le Conseil Supérieur des Programmes, et avec une référence explicite à nos travaux dans les nouveaux programmes du collège, pour la partie consacrée à l’Education aux Médias et à l’Information.

Dans un nouveau contexte, marqué au plan sociétal par l’omniprésence du syntagme de « culture numérique », au plan éducatif par l’institutionnalisation de l’EMI, et au plan scientifique par le développement d’un champ de recherche sur la translittératie et le croisement des cultures de l’information, nous entendons continuer plus que jamais à jouer un triple rôle de recherche théorique, de réflexion critique et de propositions. Outre l’EMI, un autre thème de réflexion nous semble également crucial : la dissipation des confusions entre « culture numérique », « culture des médias » et « culture de l’information ».

Quatre publics visés

Ce blog, à la fois de veille, de réflexion et de diffusion d’informations, rendra compte régulièrement de l’activité de notre groupe. Quels publics espère-t-il rencontrer ?

Il vise en premier lieu la communauté de chercheurs, de praticiens et de professionnels de l’information-documentation, qui connaissent déjà nos travaux et pourront continuer à nous suivre sur Hypothèses.

En rejoignant la communauté des carnets de recherche en SHS, le Carnet du GRCDI cherchera aussi à tisser des liens entre des problématiques, des thématiques et des communautés, souvent distinctes mais ayant peut-être plusieurs choses en commun, notamment ces trois communautés qui pourront être aussi intéressées par notre carnet :

– la communauté et la thématique de la formation des étudiants à la maîtrise de l’information : se situant dans la continuité des professeurs documentalistes du secondaire, les bibliothécaires de l’enseignement supérieur ne sauraient en effet se désintéresser des évolutions en cours dans les collèges et lycées, en matière de formation à l’information ; la problématique du curriculum info-documentaire, « du CP au doctorat », est d’ailleurs une perspective ancienne, un vieux rêve éducatif encore en gestation. Nous sommes profondément convaincus de cette nécessaire continuité et de la progressivité des apprentissages info-documentaires, depuis l’école jusqu’au doctorat ;

– la communauté et la thématique de la formation à l’information scientifique : le lien peut paraître plus ténu mais il existe, et la « culture de l’information scientifique », au développement de laquelle les URFIST sont étroitement associées, reste liée à la « culture de l’information » tout court. Qu’il s’agisse des contenus, des savoirs ou des compétences, de très nombreuses passerelles, continuités ou convergences existent entre l’éducation des élèves et étudiants à l’information et la sensibilisation, la formation des doctorants et des chercheurs à l’information scientifique ;

– enfin la communauté et la thématique des Humanités numériques, qui ont souvent posé la question des compétences, des formations et des cultures, induites par le numérique. Là encore, cultures et compétences informationnelles, numériques, médiatiques, informatiques… se mélangent, s’hybrident, se confondent parfois, et les thématiques soulevées par le GRCDI concernent aussi les acteurs des Humanités numériques.

A nous d’être à la hauteur de ces ambitions et d’alimenter ce carnet, qui sera accompagné d’un compte Twitter : @carnetdugrcdi.

Ouverture du blog

Suite à la rubrique consacré au Gr-CDI sur le site de l’Urfist de Bretagne-Pays de La Loire, voilà désormais le blog!

Le but de ce blog est d’être un lieu central de la culture de l’information et de la didactique de l’information. Il s’agit aussi de permettre à ses membres de faire connaitre tous les travaux, les évènements et les publications liés à cette thématique.

Bref, un carrefour du labyrinthe informationnel.